Sylvie Camilleri
Conseil en communication – Tel. 06 89 01 13 89
[email protected]

Mercredi 2 septembre 2015

Nouveaux témoignages

Astrig. K., ?, « 10 ans en portage salarial chez MISSIONS-CADRES »

Je suis en portage salarial depuis 10 ans avec MISSIONS-CADRES. Pour moi il s’est d’abord agit de ne pas passer des heures à des taches administratives, chose que je serais bien incapable de faire.

Quand j’ai commencé mon activité, j’ai eu des soucis avec le trésor public. Même s’ils ont fini par admettre leur erreur, j’ai trouvé rassurant que les conseillers de MISSIONS-CADRES, des gens qui connaissaient mieux la loi que moi, aient pu m’épauler.

Pour ce qui est des avantages plus concrets, être en portage salarial me permet d’être couverte comme une personne salariée. Ce qui signifie que si mon activité devait s’arrêter, j’aurais la possibilité de toucher le chômage. Ceci me paraît d’autant plus important que j’ai un enfant.

Armelle D., coach « Le portage salarial, une évidence ».

Dès l’origine de mon projet, il était clair que je ne souhaitais pas créer. Le statut auto-entrepreneur était trop inadéquat à mes yeux. Je me suis naturellement dirigée vers le portage salarial car c’est celui qui m’apportait la simplification administrative recherchée. C’est également important pour moi d’avoir une fiche de rémunération, une couverture sociale sérieuse, d’être accompagnée et de me créer un réseau.

Richard B., office manager « Le portage salarial, un statut simple et protecteur »

La simplicité du portage salarial m’a tout de suite séduit car je ne voulais pas gérer les aspects administratifs et fiscaux de mon activité professionnelle. Comme je suis spécialisé dans les prestations intellectuelles techniques, je n’ai pas eu à faire des investissements très lourds en matériel. Pour un profil comme le mien, le portage salarial est un statut idéal.

Je travaille l’esprit tranquille et je bénéficie du régime de la protection sociale du salariat.

Alexandre C., infographiste « Le portage salarial, un tremplin pour débuter »

Lorsque j’ai eu mon diplôme en 2014, je me suis demandé si je devais accepter un poste de salarié dans une entreprise ou si je tentais immédiatement de me mettre en indépendant. Les obligations administratives et fiscales m’ont fait peur au début et le statut d’auto entrepreneur me semblait peu fiable à long terme.

C’est mon oncle qui m’a parlé du portage salarial. Il m’a mis en contact avec MISSIONS-CADRES. J’ai trouvé le statut parfait pour moi : indépendance, pas de contrainte administrative et une bonne protection sociale. Ce que j’ai apprécié, c’est l’implication de Bernard Béguin. Il a fait quasiment du tutoring avec moi. Il m’a aidé à construire mon offre professionnelle, à développer les bons outils de promo et à structurer mes démarches auprès de prospects potentiels.

J’ai fait joué des contacts que j’avais qui étaient intéressés par mes créa et par mon profil. Ils ont très bien réagi au principe des contrats en portage salarial. Ma clientèle s’élargit et au bout d’un an d’expérience, je gagne mieux ma vie qu’un infographiste junior en agence ou en entreprise.

Karine M., consultante RH « En libérale, plus jamais ! »

J’ai exercé le consulting en indépendante libérale pendant 10 ans. En 2012, j’ai perdu une partie de ma clientèle. Entre l’URSSAF qui me demandait des sommes qui ne correspondaient plus du tout à mes véritables entrées d’argent, les frais du comptable, j’ai connu une année noire. Dans ces cas là, pas beaucoup de monde pour vous aider.

J’ai rencontré par une amie commune le secrétaire général de MISSIONS-CADRES. Je lui ai parlé de ma situation. Il m’a aidé à sortir du statut. Cela a pris du temps, beaucoup de paperasse, beaucoup d’argent et d’énergie !

Pour continuer mon activité, j’ai basculé en portage salarial. Et c’est la meilleure décision que j’ai prise ! Fini l’angoisse du fisc, les problèmes administratifs. J’ai regagné en confiance, je travaille mieux, plus et avec moins de stress. Et je ne suis pas seule !