Faut-il ou non augmenter vos tarifs de prestations en portage salarial en 2022 ? Voici quelques repères de calcul proposés par MISSIONS-CADRES, société de portage salarial depuis 1997.

Contexte

C’est de saison… Janvier est le mois traditionnel où les augmentations de tarifs (ou baisse et c’est plus rare) sont annoncées aux français. C’est donc aussi le bon moment pour réviser ses propres tarifs de prestation en portage salarial car les clients y sont plus réceptifs en ce début d’année. Inflation et coût de la vie obligent.

« Gratuit n’est pas une option » … Vous êtes désormais un certain nombre à connaître le fameux diagramme temps-qualité-prix d’une mission [ blog : des devis au juste prix en portage salarial] Etes-vous à l’aise avec le prix de vos prestations ? Avez-vous augmenté chaque année vos tarifs ? Non ? Pourtant le coût de la vie augmente, lui, et vous vous en rendez compte au quotidien : essence, gazole, produits alimentaires…

Comment calculer le prix de votre prestation en portage salarial ?

MISSIONS-CADRES regroupe près de 300 prestataires de service en portage salarial. Depuis 1997, ce sont près de 230 000 missions qui ont été facturées et gérées par la société. A compétences similaires, les prix des prestations en portage varient chez les consultants d’un même secteur d’activité, du simple au quadruple, et chez les traducteurs portés de 1 à 6… On peut noter également que moins de 10% des prestataires portés révisent annuellement leurs tarifs.

Pour évaluer son tarif journalier ou horaire, voici une règle de calcul simple à appliquer.

Ne vous basez pas sur le salaire annuel équivalent à votre profession. C’est une erreur fréquente qui ne traduit pas votre activité indépendante en portage salarial. Partez de la somme dont vous voulez disposer par an. Multipliez cette somme par un coefficient 2 et divisez là par 100 jours de travail en moyenne par an.

Exemple : je veux disposer de 3’000 € net par mois, soit 36 000 € net par an. Je dois donc facturer 72’000 €.

Entre les congés, les week-ends, le temps de recherche des clients, les travaux préparatoires, je travaillerai en moyenne, 100 jours par an.


Mes honoraires jour, pour sept heures de travail sont donc de : 720€ HT, soit environ 100€ HT de l’heure.

En général, le prix « plancher » d’une prestation de service indépendante correspond au salaire brut moyen dans la profession exercée, multiplié par un coefficient compris entre 1,9 et 2,3. Le montant final est en HT et à pondérer en fonction du nombre de jours travaillés.

Si vous êtes en-dessous de ce tarif, alors il vous faut certainement changer de stratégie commerciale.

Des frais à comptabiliser

En portage salarial, n’oubliez pas les frais qui accompagnent votre activité :

  • Les frais de mission, ceux que vous allez refacturer à votre client : avion/train, hôtel, repas, métro ou taxi doivent être intégrés à votre devis, votre contrat de prestation ou votre convention de formation; Les copies des justificatifs seront envoyés avec la facture;

  • Les frais professionnels, liés à votre structure tels que téléphone, déplacements, parking, repas, fournitures de bureau, secrétariat d’interprète … Déclarés à la fin du mois, ils pourront ainsi être défiscalisés dans la limite des documents originaux fournis par vous.

Tous les créatifs en portage salarial doivent intégrer dans leur devis le prix de la propriété intellectuelle de leur création. Selon certaines agences, la somme peut atteindre l’équivalent du prix de la création.

Sur quelle base augmenter ses tarifs en 2016 ?

Le site Boursorama dispose d’un calculateur qui vous permet de mettre facilement à jour vos tarifs en fonction de l’évolution de l’inflation.

Un autre modèle de calcul peut vous être fourni par votre secrétaire général.

D’autres raisons d’augmenter ses tarifs sont à prendre en compte : les années d’expérience, de nouvelles compétences, une formation spécialisée.

Comment négocier ses tarifs ?

Dès lors que votre client a le sentiment que son bénéfice est plus grand que le coût de votre prestation, c’est gagné. A vous de le persuader par votre différence, le plus que vous apportez, vos compétences rares, votre image de marque, la qualité du service.

Vous avez deux possibilités : soit vous intégrez une marge de négociation dans votre devis initial, soit vous assumez les prix présentés au prospect en expliquant que vous partez du principe que vous présentez toujours votre meilleure offre au client.

Faut-il avoir peur des prix de la concurrence ?

Certains concurrents, notamment dans le domaine de la micro-entreprise peuvent casser les prix du marché. Face à un prospect qui vous annonce que votre concurrent X propose la même prestation de service que vous, mais pour deux fois moins cher, alors posez-lui la question des garanties proposées et de ses attentes pour ce prix là.

En tant que prestataire porté, vous avez des atouts incontournables [site : avantages du portage] en plus de votre métier: une société solide qui gère votre activité, une assurance responsabilité professionnelle adaptée, des contrats professionnels, un suivi facturation sérieux, un réseau d’experts autour de vous et le facteur temps à votre avantage : vous êtes à 100% dédié à votre cœur de métier. Autant de forces qui sont un gage de sérieux pour un client.

Savoir dire non

Dans certains cas, il vaut mieux refuser une mission sous payée et continuer à prospecter que d’accepter… Chacun doit se forger sa propre opinion. MISSIONS-CADRES vous aide à fixer le prix de vos prestations en portage salarial.

Vous souhaitez en savoir plus sur le prix de vos prestations en 2022 ? Contactez-nous au 01 79 72 70 90

.