Travailler en toute indépendance
Formateur en communication, j’ai tout d’abord exercé ce métier comme salarié. J’intervenais dans la formation professionnelle et l’insertion auprès des publics en difficulté. J’ai vite compris qu’en tant que salarié, j’étais dans l’obligation d’accepter des missions dans des conditions morales et matérielles qui ne correspondaient pas à mon étique. Je me suis alors tourné vers le portage, qui m’a permis de choisir mes missions et de travailler en toute indépendance.

Le portage bien accepté par les entreprises
Contrairement à mes craintes, le portage a été parfaitement accepté par les entreprises et les organismes de formations pour lesquels j’ai travaillé sans poser aucun problème de crédibilité.

Un statut confortable
Dans d’autres activités, j’avais expérimenté plusieurs statuts : profession libérale, association, S.A.R.L.…. Aucun ne m’avait apporté la tranquillité et le confort procurés par le portage tant sur le plan administratif que financier.

MISSIONS-CADRES, la dimension humaine en plus
J’ai travaillé avec MISSIONS-CADRES de 2000 à 2006. Les relations étaient très cordiales. Comme il n’y avait jamais de problème, elles n’étaient pas extrêmement fréquentes. Monsieur Paluszak avait cependant la volonté de nous réunir une fois l’an pour que nous puissions échanger nos expériences et nous recommander ou collaborer suivant  nos compétences. Ces réunions m’ont beaucoup enrichi et apporté des ouvertures professionnelles importantes.

Mais c’est en 2006, à la suite d’une grave maladie que j’ai pris la mesure de la dimension humaine de l’entreprise. MISSIONS-CADRES m’a permis d’obtenir des aides et n’a cessé de me conseiller efficacement. Plus que le soutien matériel, ce sont les attentions discrètes mais constantes et le soutien moral témoigné par l’équipe qui m’ont été les plus précieux. Je garde un souvenir très positif de notre collaboration et plus que tout, un sentiment fraternel d’amitié.

Joël M. – Formateur en communication