À 28 ans, j’ai rencontré mon compagnon français à Munich, lors d’une conférence internationale sur l’évolution du marché européen du secteur automobile. Ma vie privée a pris le pas… Après deux ans d’allers et retours entre Paris et Munich, j’ai décidé de le rejoindre en France. Les premiers mois tout est beau et nouveau, puis la vie active doit reprendre le dessus. J’ai recherché le meilleur statut pour exercer mon métier d’interprète avec surtout un minimum d’administration à gérer et une bonne protection sociale.

Une collègue française m’a parlé du portage salarial. Il semble que le choix du portage soit assez fréquent chez les interprètes. Sur ses conseils, j’ai contacté MISSIONS-CADRES. La société a l’habitude de travailler avec les gens de mon métier et fournit des prestations de services particulièrement adaptées à mes contraintes. Depuis un an, je voyage, je poursuis ma carrière sans me préoccuper de la paperasse ! MISSIONS-CADRES se charge de tout. Par ailleurs, j’ai la même protection sociale qu’une salariée d’entreprise. Et pour moi, ça compte de pouvoir être sûre que je serai bien prise en charge lorsque je serai enceinte, parce que ce sera le projet de ma vie dans l’année qui vient !

Klara T., interprète allemand-français