Comme 20% des actifs de 55 à 64 ans vous êtes cadres ? Avec la crise, vous vous interrogez sur votre avenir professionnel ? Pourquoi ne pas rejoindre les 15,6% de quinquagénaires qui ont choisi une activité non salariée ? Réussir sa reconversion professionnelle comme consultant indépendant en portage salarial est à la portée des cadres expérimentés sous condition d’une bonne formation.

Introduction

Sur 25,8 millions d’actifs en France, 1,1 million exerce une activité non salariée dans le secteur tertiaire marchand, un secteur particulièrement ouvert aux cadres de plus de 50 ans. Face au chômage, opter pour une seconde carrière de consultant indépendant est une solution qu’adoptent de plus en plus de cadres seniors. Une reconversion professionnelle à préparer avec méthode. Voici quelques conseils tirés du livre « Seniors devenez consultants » publié aux Editions Dunod.

1. Quels sont les atouts du consultant senior ?

Les cadres seniors ont acquis une solide expérience, qui selon les auteurs de « Seniors devenez consultants », « fait partie du patrimoine humain de l’entreprise ». Prolonger son activité en dehors du salariat comme consultant senior permet à la fois de valoriser son savoir-faire, d’en faire profiter d’autres entreprises et pourquoi pas, celle que l’on vient de quitter.

6 qualités professionnelles chez les seniors sont particulièrement appréciées des managers : 

  • Le savoir faire
  • La connaissance de l’entreprise
  • La maturité
  • L’expérience des situations complexes
  • L’adaptabilité
  • La capacité à transmettre aux plus jeunes générations

Ces qualités, outre l’expertise acquise sont toutes nécessaires pour devenir un bon consultant extérieur.

2. Comment faire une transition réussie ?

L’erreur la plus répandue chez les seniors qui souhaitent faire carrière dans le consulting est le manque de préparation. Pour réussir la transition, il est recommandé de suivre une formation professionnelle. L’Institut pour l’Expertise propose dans le cadre de la VAE, des titres reconnus par l’Etat niveau 1 ou 2 auxquels vous avez la possibilité de postuler. C’est l’occasion de se former aux activités commerciale, de conseil et de pilotage de projet du consultant.

Pendant cette formation, vous pourrez « déterminer votre expertise, apprendre une nouvelle attitude, travailler le réseau et apprendre à faire de la prospection et de la veille »  pour donner de la visibilité à votre nouvelle profession.


2. Les atouts du travail par mission

Le travail par mission est une réponse aux besoins des entreprises comme des cadres seniors. Dominique Impérial et Gérard Petiteau, auteurs de l’ouvrage estiment « qu’il est tout à fait possible de se forger sa propre garantie de l’emploi, de sécuriser ses revenus en appliquant une logique de travail par mission et en diversifiant sa clientèle ».

3. Quels sont les obstacles à surmonter pour se reconvertir dans le consulting ?

Changer son attitude dans sa relation au travail est probablement le premier pas à faire. Le système de contrôle, d’évaluation, de bonus et de promotion caractéristiques du monde du salariat disparaît au profit d’une autre forme de valorisation : être l’égal de son client, obtenir sa confiance et sa recommandation s’il est satisfait.

Savoir construire une offre cohérente demande du temps. Définissez votre positionnement : quelle expertise technique, sectorielle et géographique avez-vous ? Quel type de clientèle visez-vous ?

Les cibles prioritaires du consultant indépendant sont généralement les PME. Si votre expertise est extrêmement pointue, vous pouvez intéresser les sociétés plus importantes. Les TPE n’ont pas les moyens en général et les grands comptes font le plus souvent appel aux cabinets de consulting. Vous pouvez également faire de la sous-traitance auprès de ces cabinets à condition de diversifier votre clientèle.

Adopter les bons réflexes s’apprend : être pédagogue, présenter plusieurs solutions applicables dans l’entreprise, rester à sa place d’intervenant extérieur, avoir le courage de dire non à une mission si vous estimez ne pas avoir toutes les compétences, reformuler et valider chaque étape avec le client.

Accepter de passer un tiers de son temps en prospection commerciale chaque semaine est certainement l’exercice le plus compliqué. A vous de développer votre stratégie commerciale et de vous doter de quelques outils promotionnels incontournables : un site internet, une fiche de présentation synthétique de vos compétences et de vos références, une visibilité dans les séminaires d’affaires et les réseaux professionnels.

4. Quel statut professionnel choisir ?

Plusieurs statuts existent comme la profession libérale, les différentes formes d’entreprise et le portage salarial. Devenir consultant porté est certainement une des solutions les plus simples à mettre en œuvre pour 4 bonnes raisons :

  • Le statut est adapté aux professions intellectuelles
  • Le consultant se déleste des lourdeurs administratives
  • Il n’y a pas de mauvaises surprises fiscales : un consultant règle ses cotisations seulement s’il est en mission.
  • Le consultant est parfaitement protégé puisqu’il bénéficie du régime du salariat.
  • Le statut basé sur la non subordination respecte l’autonomie du portage.

Pour mieux connaître le statut, MISSIONS-CADRES vous invite à participer à un de ses ateliers portage salarial et projet d’entreprise dans le Cadre des Oséades.

Inscrivez-vous

Chez MISSIONS-CADRES portage salarial, on a lu et on a aimé !

Seniors, devenez consultants

Les clés pour réussir votre reconversion

Dominique Impérial

Gérard Petiteau

Editions Dunod

L’ouvrage donne un aperçu complet des compétences à développer pour devenir consultant indépendant et des erreurs à éviter. Mention spéciale pour les conseils donnés pour construire son projet professionnel.

A ne pas rater :

Comment préparer son plan d’affaires ?

Comment construire sa proposition de consulting ?

3 exemples de stratégie commerciale.