Le portage salarial a le vent en poupe : 70 000 portés en France, 20% de croissance économique annuelle ! Le statut séduit de plus en plus de professionnels qui veulent se lancer en solo ! Quels sont les profils les plus adaptés pour le portage salarial et quelles sont ses grands atouts ?

Introduction

Avec 70 000 prestataires de services portés en France, le portage salarial connaît une croissance économique annuelle de l’ordre de 20%. Ce statut entre salariat et indépendance séduit les candidats qui veulent se lancer en solo pour sa simplicité de mise en œuvre et pour ses avantages sociaux. Est-il adapté à tous les porteurs de projets ? Etes-vous fait pour vous lancer en portage salarial ? Découvrez avec MISSIONS-CADRES si votre profil matche avec le portage salarial !

Par Bernard Béguin, Secrétaire Général de MISSIONS-CADRES

Sources :
Guide du portage salarial MISSIONS-CADRES
Journal officiel
www.journal officiel.gouv.fr/publications/bocc/pdf/…/boc_20170014_0000_0020.pd…

  1. Le portage salarial, c’est quoi ?

Le portage salarial [définition du portage salarial] est un statut professionnel à mi-chemin entre indépendance et salariat. Il permet à un prestataire de services de se lancer en solo tout en profitant des avantages sociaux du salariat. Le futur porté a ainsi les mêmes droits que le salarié en matière de prestations maladie, de retraite ou encore d’assurance chômage. Par contre il garde toute son autonomie au même titre qu’un consultant freelance pour rechercher ses clients, définir le prix de ses prestations et gérer ses missions.

Le futur porté signe un contrat avec une société de portage salarial [blog bien choisir sa société de portage] qui gère son administration, sa fiscalité et sa facturation et l’accompagne dans son développement commercial, moyennant le paiement d’un taux de gestion prélevé sur la rémunération du porté.

  1. Le portage salarial est-il fait pour tous les futurs indépendants ?

Depuis le 1er juillet 2017, le portage salarial est encadré par une convention collective qui définit les conditions d’exercice en portage. Le statut est conçu pour les prestataires de services spécialisés dans les professions intellectuelles. Les services à la personne sont exclus.

Pour y prétendre, vous devez donc exercer une profession dans les domaines du consulting [site devenir consultant porté], de la formation, des métiers créatifs ou techniques, de l’interprétariat ou de la traduction. Le statut est particulièrement adapté aux professionnels de l’informatique, des RH, du marketing, des métiers du web, de la communication… Mais les profils techniques ont également une bonne carte à jouer dès lors qu’ils réalisent des missions de conseil ou d’implémentation de solutions techniques pour un client.

A lire la convention collective du portage www.journal-officiel.gouv.fr/publications/bocc/pdf/…/boc_20170014_0000_0020.pd…

  1. Répondez-vous aux trois critères exigés pour devenir prestataire porté ?

La convention collective du portage salarial prévoit trois critères pour exercer en portage :

• Un prestataire porté autonome

Il s’agit de la capacité à développer sa clientèle et à gérer son activité commerciale et professionnelle en toute autonomie : définition du prix de la prestation, planning et modalités de réalisation de la mission. En somme, si vous n’avez pas la fibre commerciale, le statut du portage n’est pas une solution à envisager dans le temps, bien qu’il vous soit tout à fait possible d’opter pour le portage en CDD, le temps d’une mission.

• Un prestataire porté qualifié

La convention prévoit que les candidats au portage aient au moins une qualification de niveau III (bac + 2) ou d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans dans le secteur d’activité envisagé. Les portés sont classés en trois catégories : porté junior pour les expériences de moins de trois ans, porté sénior pour une expérience de plus de trois ans et porté au forfait jour. 

• Un prestataire porté expert

L’expertise du porté est évaluée selon ses compétences et savoirs particuliers qui doivent lui permettre d’évaluer une opportunité professionnelle, de préparer et exécuter une mission en portage. 
  1. Les plafonds exigibles de rémunération

Outre les compétences définies ci-dessus, le professionnel en portage salarial doit réaliser un chiffre d’affaires lui permettant de répondre aux critères de rémunération définis par la convention, soit pour un équivalent temps plein brut :

• 70% du plafond de la sécurité sociale pour un porté junior
• 75% du plafond de la sécurité sociale pour un porté sénior
• 85% du plafond de la sécurité sociale pour un porté au forfait jour.

La rémunération brute est ainsi comprise entre 2288 € et 2780 € selon les critères. Mais, il est bien évident que le portage salarial permet les temps partiels en fonction de la durée de la mission.

Simulez vos revenus en portage salarial ici : [site simulateur de revenus]

  1. Le portage salarial est-il cumulable avec d’autres statuts ?

Oui dès lors que les durées maximales de travail prévues par la loi sont respectées. Vous pouvez effectuer des missions en portage salarial [site à qui s’adresse le portage salarial] si vous êtes :

• Déjà salarié. Dans certains cas comme la fonction publique, il vous faudra obtenir l’autorisation de votre employeur.
• Bénéficiaire d’une allocation chômage. Dans ce cas, Pôle emploi calculera si vous pouvez cumuler une partie de vos allocations avec la mission réalisée.
• Etudiant dès lors que vous avez au moins un BAC+2.
• Retraité à la recherche d’une mission pour compléter l’allocation retraite (sous certaines conditions).
• Micro-entrepreneur : vous pouvez cumuler les deux statuts sachant que le portage salarial est beaucoup plus avantageux en matière protection sociale notamment sur le volet santé et maternité.

  1. Les 6 qualités pour réussir en portage salarial

Pour vivre du portage salarial, il faut réaliser environ 110 jours de missions par an, sachant que vous percevrez en moyenne 50% de votre chiffre d’affaires, une fois les cotisations sociales, patronales et le taux de gestion prélevés. Plusieurs qualités sont dès lors indispensables pour réussir en portage :

• Savoir définir et argumenter sa valeur ajoutée face à la concurrence
• Avoir l’art de développer ses réseaux professionnels
• Etre un bon négociateur commercial
• Etre persévérant : il faut y consacrer au moins 20% de son temps actif à la recherche de la clientèle
• Savoir travailler seul
• Etre en mesure de séparer sa vie professionnelle de sa vie personnelle surtout lorsque l’on travaille de chez soi

  1. Evaluez votre projet en portage salarial avec MISSIONS-CADRES !

Les conseillers de MISSIONS-CADRES [site à propos de MISSIONS-CADRES] vous reçoivent sur rendez-vous ou par téléphone gratuitement pour vous aider à définir votre projet comme consultant, créatif, formateur ou interprète porté. Quel que soit votre métier, dès lors qu’il s’agit d’une prestation de services B to B, vous pouvez réussir en portage salarial sans risques financiers ni fiscaux !

Contactez dès à présent MISSIONS-CADRES au 04 50 36 70 97