Que pensent les prestataires portés de leur statut ?

Fév 25, 2022

Quelles sont les attentes des nouveaux indépendants dont les prestataires en portage salarial ? Réponse avec la synthèse du sondage réalisé par Talk4 pour l’Observatoire du travail indépendant.

Introduction

Le sondage réalisé par Talk4 pour l’Observatoire du travail indépendant sur les attentes des nouveaux travailleurs indépendants révèle le point de vue des portés qui représentent 24% des sondés. Le point sur leurs attentes et leurs difficultés.

Un panel représentatif des professionnels en portage

Réalisé entre le 21 août et le 7 septembre, le sondage de Talk4 https://www.talk4.pro/a-propos/, une plateforme intelligente d’engagement conversationnel, a recueilli les réponses de 507 personnes sur leurs attentes en tant qu’indépendants. Parmi les répondants, 35% de micro-entrepreneurs, 24% de salariés portés, 10% de freelances et 10% d’entrepreneurs individuels se sont exprimés. 70% d’entre eux ont plus de 45 ans et 60% sont des hommes.

Entrepreneurs ou travailleurs, comment les portés se définissent-ils ?

On apprend que 69% des portés [site à qui s’adresse le portage salarial] se définissent comme des travailleurs indépendants plutôt que comme des entrepreneurs (31%). Ils mettent en avant leur liberté d’action (choix des missions, du rythme de l’activité, du montant des honoraires), leur responsabilité, le fait qu’ils travaillent en solo.

Dans 97% des cas, devenir travailleur indépendant est un choix voulu, et non pas subi faute de trouver un poste salarié par exemple.

Ils sont rejoints par les micro-entrepreneurs qui se considèrent aussi dans leur majorité (55%) comme des travailleurs indépendants.

Les entrepreneurs dans l’âme eux, mettent en avant, outre leur liberté, leur capacité à agir, à prendre des risques, à créer, à gérer leur activité de bout en bout, à créer de l’emploi et à ne dépendre d’aucune hiérarchie.

Quelles sont les principales difficultés que rencontrent les portés ?

Un prestataire porté sur deux identifie la relation client comme sa principale difficulté. La seconde difficulté pointée pour près de 10% des sondés en portage est l’isolement.

Pour répondre à ces besoins, les sociétés de portage ont un rôle essentiel à jouer tant dans l’accompagnement commercial que dans la relation avec le porté. Chez MISSIONS-CADRES [site à propos de MISSIONS-CADRES], les prestataires en portage salarial ont un conseiller entièrement dédié, ils sont soutenus et conseillés pour développer leur clientèle, pour négocier leur contrat de mission et pour développer leur réseau y compris interne avec les autres portés hébergés par la société.

De leur côté, les micro-entrepreneurs pointent du doigt des difficultés inhérentes à leur statut que l’on ne retrouve pas ou de manière moindre en portage : la gestion administrative, les problèmes financiers et la gestion du temps.

Portés salariés et micro-entrepreneurs, qu’attendent-ils en matière de protection sociale ?

Les résultats du sondage sont en cohérence avec les atouts du portage salarial [ site les avantages du portage salarial] en matière de droits sociaux. Alors que les micro-entrepreneurs attendent prioritairement une amélioration de leurs droits à la retraite et une meilleure protection en cas de maladie ou de dépendance, les portés sondés, eux, sont prioritairement inquiets pour leur droit au chômage. Ils attendent également d’avantage en matière de droit à la formation et de protection en cas de décès ou d’invalidité.

Comment expliquer ces attentes alors que le portage salarial ouvre les mêmes droits au chômage et à la formation que le statut de salarié classique ? Les difficultés rencontrées avec Pôle emploi dans les premières années du portage salarial ont probablement marqué les esprits. Aujourd’hui, les conventions signées avec Pôle Emploi garantissent l’accès au chômage aux salariés portés.

Sur le plan de la formation, le porté dispose de son compte personnel de formation au même titre qu’un salarié et peut organiser son plan de formation en se rapprochant de sa société de portage.

Enfin, certaines sociétés de portage salarial comme MISSIONS-CADRES mettent en place une protection spécifique en cas de décès ou d’accidents de la vie qui protège les ayant droits du porté. Ainsi, chez MISSIONS-CADRES, les enfants disposent d’une rente éducation en cas de décès du parent en portage salarial.

Articles Similaires

Le mot du PDG de MISSIONS CADRES, Christian PERSON

  C'est en octobre 2019, que le médiatique PDG et fondateur de UMALIS GROUP, première société de portage salarial à être cotée en Bourse, a acheté la société MISSIONS CADRES      ...

Le portage salarial, idéal pour les professions libérales

Le portage salarial, idéal pour les professions libérales

Plus d'un million d'actifs exercent en profession libérale en France. Avant de se lancer, quel statut choisir ? Entreprise individuelle, EURL, SARL ou portage salarial ? Le point sur les avantages du portage en matière de fiscalité et de droits sociaux.  ...

Le e-learning, concurrence ou opportunité pour les formateurs ?

Le e-learning, concurrence ou opportunité pour les formateurs ?

Le e-learning, concurrence ou opportunité pour les formateurs ? La dernière étude du Cegos confirme un léger recul des formations en présentiel face au e-learning. La tendance va-t-elle s’accélérer dans les prochaines années ? Les formateurs indépendants ou portés...